CIV logo loading

De simples susbtitutions d’aliments par d’autres aliments du même sous-groupe alimentaire pouraient améliorer l’équilibre nutritionnel des Français

Date de publication :

Type de document : Actualités

Selon une récente étude de simulation, des changements par substitution d’un aliment par un autre aliment du même sous-groupe (exemple : riz banc par riz complet) permettrait d’améliorer l’équilibre nutritionnel de l’alimentation des adultes français. Parmi les autres possibilités de changements simulés, substituer la consommation d’un aliment par un autre du même groupe mais pas du même sous-groupe (exemple : remplacer la viande rouge et ses produits dérivés par du poisson) améliore significativement l’équilibre nutritionnel de l’alimentation des Français. Mais ce type de changements est aussi estimé plus complexe à mettre en œuvre par le consommateur.

Méthodologie : A partir des données observées sur l’alimentation de 1330 adultes de l’Etude Nationale Nutrition Santé, les auteurs ont simulé l’effet de différentes substitutions alimentaires sur la qualité de l’alimentation  au niveau individuel. Les effets de trois substitutions d’aliments ou de boissons ont été évalués sur l’index PANDiet ; cet index évalue la qualité nutritionnelle de l’alimentation à partir du calcul d’un score associant les apports en vitamines, minéraux, glucides, lipides, protéines, acides gras polyinsaturés, acides gras saturés, cholestérol, sodium).

Résultats : Dans le scénario 1, des substitutions d’un aliment ou d’une boisson pour une alternative allégée en sucre ou en graisses, résultaient en une amélioration modeste de l’index PANDiet (+3.3) et une diminution de l’apport énergétique (-114 kcal/jour). Cette recommandation était estimée comme facile à appliquer par le consommateur.Dans le scénario 2, la substitution de plusieurs aliments ou de boisson par des aliments/boissons du même sous-groupe alimentaire (exemple riz blanc par du riz complet) résultait en une amélioration plus marquée de l’index PANDiet (+ 26) mais sans changement de l’apport énergétique. Ces substitutions étaient estimées comme faciles à suivre par le consommateur. Chaque substitution contribuait à moins de 8 % de l’amélioration de l’index.Dans le scénario 3, les substitutions d’aliments et boissons par des aliments du même groupe (exemple : une portion de viande rouge remplacée par une portion ajustée de saumon) résultait en une meilleure amélioration de l’index PANDiet (+31.8) mais augmentait l’apport calorique (+204 kcal/jour). Ces substitutions étaient estimées comme compliquées à suivre par le consommateur. Dans ce troisième scénario, l’amélioration de l’index était principalement dû à la substitution de la viande et produits dérivés par du poisson (responsable de 30% d’augmentation de l’index).

Conclusion : Selon les auteurs, de simples substitutions au sein des mêmes sous-groupes alimentaires (scénario 2) peut rapidement améliorer l’équilibre nutritionnel de l’alimentation d’adultes français sans être trop compliquées à mettre en place par le consommateur.

Source : Simple Changes within Dietary Subgroups Can Rapidly Improve the Nutrient Adequacy of the Diet of French Adults. Eric O. Verger, Bridget A. Holmes, Jean Francois Huneau, and Francois Mariotti, J Nutr 2014 Apr 7. www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed

Sur le même thème :

8de7671c1d1246eb77df8c71f1b96bf2ZZZZZZZZZZZZZZZZZZ