CIV logo loading

Consommation de viande de porc et équilibre alimentaire chez des jeunes femmes australiennes

Date de publication :

Type de document : Actualités

Selon cette étude d’intervention australienne, l’inclusion de viande (de porc) dans l’alimentation de jeunes femmes réduirait leur consommation d’aliments à densité énergétique forte et pauvres en nutriments et augmenterait celle de fruits. Selon les auteurs, cela pourrait s’expliquer par la nécessité de préparer un repas complet ou bien l’effet de la viande sur la satiété.

Méthodologies : L’essai clinique contrôlé randomisé a été réalisé pendant 12 semaines auprès de jeunes femmes (24 ans) qui ont été réparties dans trois groupes : (1) une supplémentation en fer ; (2) 500g de porc inclus dans leur régime ; (3) maintien du régime habituel. Leur alimentation était renseignée sur un carnet alimentaire.

Résultats : 6 groupes alimentaires ont été identifiés. Les auteurs remarquent que le nombre de portions des groupes « légumes », « fruits » et « produits laitiers » était moins important que les recommandations alimentaires australiennes tandis que le nombre de portions du groupe « viandes et produits alternatifs » étaient plus importantes que ces recommandations. Les femmes qui ont inclus le porc dans leur alimentation ont consommé significativement moins de portions d’aliments « extra » (biscuits, snacks, boissons sucrées…) et ont consommé des fruits plus fréquemment que les autres femmes.

Conclusion : L’inclusion de porc dans le régime de jeunes femmes est associée à une réduction de la consommation d’aliments denses en énergie et pauvres en nutriments et à une augmentation de la fréquence de consommation de fruits. Cet effet pourrait s’expliquer par plusieurs facteurs comme la nécessité de préparer un repas complet ou bien l’effet de la viande sur la satiété.

Source : Inclusion of Pork Meat in the Diets of Young Women Reduces Their Intakes of Energy-Dense, Nutrient-Poor Foods: Results from a Randomized Controlled Trial. Jennifer O. McArthur, Natalie M. Gough, Peter Petocz and Samir Samman. Br Nutrients 2014, 6, 2320-2332. 

www.ncbi.nlm.nih.gov

Sur le même thème :