CIV logo loading

Pas de relation observée à ce jour entre les apports en protéines, les lipides sanguins et la sensibilité à l’insuline chez les enfants

Date de publication :

Type de document : Actualités

Selon cette revue de la littérature scientifique, les études ne permettent pas à ce jour d’établir des relations entre  les apports en protéines et la sensibilité à l’insuline ou les lipides sanguins chez les enfants.

Un apport élevé en protéine durant l’enfance est associé à un risque d’obésité, suggérant des effets possibles sur les paramètres cardio-métaboliques alors qu’un apport élevé chez les adultes semble bénéfique sur la pression artérielle et le profil lipidique. Les auteurs ont voulu étudier ce type de relations chez les enfants.

Après une analyse de 56 publications sur l’effet des protéines chez l’enfant, les auteurs concluent que les résultats n’apportent pas de preuves suffisantes pour observer une association entre les apports en protéines et la sensibilité à l’insuline ou les lipides sanguins. Quelques études observent une relation inverse avec la pression sanguine mais elles sont à confirmer. De même, très peu d’étude ont cherché à différencier la source de protéines (végétales et animales) et elles ne permettent pas de conclure à un effet de cette origine.

Source : Effects of protein intake on blood pressure, insulin sensitivity and blood lipids in children: a systematic review.Voortman T, Vitezova A, Bramer WM, Ars CL, Bautista PK, Buitrago-Lopez A, Felix JF, Leermakers ET, Sajjad A, Sedaghat S, Tharner A, Franco OH, van den Hooven EH. Br J Nutr. 2015 Feb;113(3):383-402. 

Sur le même thème :