CIV logo loading

Viandes rouges, produits dérivés et risque de thrombose veineuse : ami ou ennemi ?

Date de publication :

Type de document : Actualités

Selon ces auteurs italiens, spécialisés sur les thromboses, réduire la consommation de viandes rouges et produits dérivés ne diminue pas le risque de thrombose veineuse.

Contexte et objectif : La thrombose veineuse est une affection très répandue dans le monde et qui peut être déclenchée par une combinaison de facteurs de risque acquis ou non hérités, comme l’alimentation. Plusieurs données suggèrent que la consommation de viandes rouges et produits dérivés est associée à un risque significatif de cancer colorectal, maladies cardiovasculaires et diabète. C’est pourquoi les auteurs ont lancé une recherche électronique pour identifier les études cliniques sur l’association potentielle entre le risque de thrombose veineuse et la consommation de viandes rouges et produits dérivés.

Méthodologie : Sept articles sur un total de 14 répondaient aux critères de sélection des auteurs : 6 études prospectives de cohorte et une étude cas-témoin.

Résultats : Si la première étude publiée sur le sujet (Steffen et al, 2007) semble indiquer qu’une faible consommation de viandes rouge set produits dérivés réduit le risque de thrombose veineuse, les publications qui ont suivi ont pour certaines contredit cette notion, largement intégrée par tous. Si une association devait exister entre la consommation de viandes rouges et produits dérivés et la thrombose veineuse, elle serait très faible. Sur les 6 études prospectives, les associations n’étaient pas significatives dans 4 études et à la limite de la significativité dans une. L’étude cas-témoin n’a pas non plus réussi à montrer une association significative. Par ailleurs, les auteurs notent dans les études de grandes différences concernant ce qui définit le groupe des « viandes rouges » et l’intégration ou non des charcuteries ou de la viande de cheval dans ce groupe, pour certaines études. Enfin, selon les auteurs, les habitudes alimentaires associées aux consommations de viandes rouges impactent aussi certainement le risque de certaines maladies.

Conclusion : Les auteurs concluent qu’il est très prématuré de conclure que la réduction des consommations de viandes rouges et produits dérivés diminue le risque de thrombose veineuse.

Source : Red meat, processed meat and the risk of venous thromboembolism: Friend or foe? Lippi G, Cervellin G, Mattiuzzi C Thromb Res. 2015 Apr 29.

Sur le même thème :

0626e10f772676ed2d5418aff8bc40db&&&&&&&&&