CIV logo loading

La viande de cheval pour la consommation humaine : recherches actuelles et futures opportunités

Date de publication :

Type de document : Actualités

Synthèse de cette revue bibliographique : La consommation de viande de cheval n’est actuellement pas populaire dans la plupart des pays, mais sa disponibilité et la reconnaissance de sa bonne valeur nutritionnelle fait lentement changer les mentalités dans plusieurs pays d’Europe occidentale. Elle pourrait représenter une viande rouge alternative. Cette revue examine la production de viande de cheval (46 % en Asie, 30 % en Amérique, 18 % en Europe), son commerce et son approvisionnement. L’Italie, la Russie, la Belgique et la France sont les pays les plus importateurs, mais nous n’avons pas de données concernant les consommations réelles de viande de cheval. En outre, la production de viande de cheval a pour avantages une moindre émission de méthane et la présence accrue d’oméga-3 dans sa viande en raison de sa physiologie digestive. La composition unique de la viande de cheval en acides gras et son niveau élevé en acides gras polyinsaturés, tant dans le tissu adipeux que dans les graisses musculaires est analysée. Il semble cependant qu’elle puisse être encore améliorée. En raison de sa grande taille et de sa physiologie digestive, le cheval pourrait être considéré comme une alternative à la viande bovine, avec de grands avantages concernant l’entretien des zones de pâturage de montagne et sa capacité à transférer des AGPI de leur alimentation à la viande.

Conclusion : Les auteurs concluent que l’élevage de cheval devrait être encouragé pour des raisons environnementales et de santé humaine.

Source : Horse-meat for human consumption – current research and future opportunities. Xabier Belaunzaran, Rui J.B. Bessa, Paz Lav´ın, Angel R. Mantec´on, John K.G. Kramer, Noelia Aldai. 2015 Meat Science May 12. 

Sur le même thème :