CIV logo loading

Graisses et acides gras alimentaires : un nouveau regard

Date de publication :

Type de document : Actualités

Éditeur : BMJ

Télécharger

Dans cet édito, une scientifique commente les données d’une nouvelle étude qui a récemment ré-éxaminé les anciennes données d’une étude américaine (Minnesota Coronary Experiment) datant d’il y a 45 ans testant la substitution des graisses saturées par une huile végétale riche en acide linoléique (oméga-6). Selon cette ancienne étude, même si les taux de cholestérol étaient diminués, la mortalité par maladies coronariennes et la mortalité totale n’étaient pas modifiées sauf peut-être chez les sujets les plus jeunes (tendance favorable). Les chercheurs ayant rééxaminé les données aujourd’hui suggèrent,  qu’au contraire, une telle substitution augmenterait le risque de décès chez les sujets plus âgés qui consomment davantage d’acide linoléique. L’auteur de cet édito revient sur le débat actuel autour du danger que représenteraient les graisses saturées. Il estime que le cholestérol sanguin n’est pas un bon marqueur du risque cardiovasculaire et indique que remplacer les graisses saturées par des graisses insaturées ne prolongera pas la vie. Il conclut en conseillant de manger de façon diversifiée et raisonnable (éviter de trop manger ; manger plus de poisson, de fruits et  légumes et de céréales complètes ; limiter le sel, le sucre, les acides gras trans d’origine industrielle), en attendant d’avoir de nouvelles données sur les acides gras et la santé.

Source :Veerman JL. Dietary fats: a new look at old data challenges established wisdom. BMJ. 2016 Apr 12;353:i1512. doi: 10.1136/bmj.i1512.

Sur le même thème :

d7fa6c7c0446fa22ea5910177d8dd4d43333333333333333