CIV logo loading
Documents civ

Impact environnemental de la production de viande : comprendre et évaluer

Date de publication :

Type de document : Publications du CIV

Éditeur : CIV

Télécharger Commander en version papier

En élevage, le milieu naturel fait partie intégrante du système de production : des ressources y sont prélevées pour nourrir le bétail, qui apporte en retour de la matière organique à travers ses déjections (fèces, urine). L’animal d’élevage et les surfaces de pâturage qui lui sont associées sont intrinsèquement liés à des cycles biogéochimiques : azote, carbone, eau, phosphore… Les interactions sont donc nombreuses et variées en termes d’effet sur les écosystèmes, à l’image de l’activité principale du ruminant… la rumination. Elle permet le recyclage par l’animal de ressources non consommables par l’Homme, l’herbe et les fourrages, en un aliment dense et riche, la viande, tout en produisant par ailleurs des déjections fertilisantes qui participent à la production de denrées végétales.

Mais pour ce faire, les bactéries du rumen émettent du méthane et le recyclage des déjections par le sol libère du protoxyde d’azote. Ces deux gaz à effet de serre participent au réchauffement climatique. Dès lors, comment évaluer l’impact environnemental de l’élevage de races à viande, entre bénéfices apportés et pressions exercées ?

Réalisée par agroeco.systems pour le compte du CIV, cette étude propose une pause dans l’évaluation environnementale pour faire un état des lieux des connaissances méthodologiques, au regard de la complexité sous-jacente au calcul de l’impact environnemental d’une production agricole, la viande. Cette étude s’inscrit dans la logique de la collection qui vise à faciliter la connaissance et la compréhension des sujets de société liés aux filières élevage et viande :

  • Dans sa première partie, cette étude rappelle les spécificités de l’activité d’élevage : exploitation de fonctions biologiques et utilisation de ressources naturelles, systèmes de production à composantes multifonctionnelles, multiplicité des échelles impliquées dans l’activité;
  • La deuxième partie réalise l’état des lieux des méthodologies d’évaluation disponibles pour calculer l’impact environnemental de la production de viande;
  • La troisième partie présente une analyse fonctionnelle et stratégique de ces méthodes au regard des spécificités présentées afin de dresser des perspectives d’évolution méthodologique.

Sur le même thème :

0e9bdae6fa8f69a8e7b022d04e27f14ceeeeeeeeeeeeeeee