CIV logo loading

Stratégie mondiale de l’OIE en faveur du bien-être animal

Date de publication :

Type de document : Actualités

La première stratégie mondiale de l’OIE en faveur du bien-être animal a été adoptée par les 180 Pays membres de l’Organisation. Fondée sur les expériences et les résultats des stratégies et plateformes régionales de bien-être animal déjà en place de par le monde, celle-ci a pour but d’assurer une orientation et une coordination constantes des actions de l’OIE pour réaliser des améliorations dans ce domaine.

La stratégie repose sur 4 piliers :

  • Élaboration de normes internationales sur le bien-être animal : l’OIE continuera d’élaborer des normes sur le bien-être animal avec la contribution d’experts internationaux, sur la base de recherches scientifiques pertinentes et en tenant compte des considérations éthiques associées et de l’expérience pratique. Un nouveau projet d’élaboration des normes applicables aux systèmes d’élevage des porcs et à la mise à mort et l’abattage des reptiles élevés pour leur peau et leur viande est notamment en cours.
  • Développement des compétences et formation des Services vétérinaires : acteurs principaux des questions liées au bien-être animal, les Services vétérinaires (dans leurs composantes publique et privée) doivent posséder des compétences adéquates.
  • Communication et sensibiliser les gouvernements, les organisations nationales et internationales et le grand public aux questions de bien-être animal : assurer le bien-être animal est une responsabilité qui doit être partagée entre de nombreux acteurs. Une reconnaissance mutuelle et un engagement constructif des parties sont nécessaires pour parvenir à des améliorations durables du bien-être animal. Les Pays membres sont par conséquent vivement encouragés à soutenir l’élaboration de programmes nationaux de sensibilisation et de formation au bien-être animal à destination des acteurs principaux, notamment des éleveurs, des préposés aux animaux, des chefs religieux et communautaires, et aussi des groupes clés tels que les scolaires.
  • Mise en œuvre progressive des normes de l’OIE sur le bien-être animal et des politiques correspondantes : à ce sujet, les Pays membres sont incités à intégrer les normes de l’OIE dans leurs législations nationales.

En savoir plus : ici.

Sur le même thème :

8943906290f9b35a5a3b1f67648bf58akkk